L’imprimerie de la Tour Dauphinoise vous propose ci-dessous une Foire Aux Questions. Vous pouvez nous contacter si vous ne trouvez pas la réponse à votre question.

Vous ne connaissez pas certains termes que nous employons ? Ce n’est pas grave, vous pourrez trouver leur signification dans notre lexique de l’imprimerie.

Foire Aux Questions

Quelle est la différence entre un papier “offset” et un papier “couché” ?

Papier offset

Cette gamme de papier tient une place importante dans le domaine de l’imprimerie. Il peut être supérieur, en couleur, laser, recyclé, bouffant… Ce type de papier est compatible avec beaucoup de types d’impressions, il est polyvalent et particulièrement utilisé pour les livres, les papiers à en-tête, les catalogues, les notices… Ce papier a une très bonne imprimabilité.

Papier couché

La famille des papiers dits couchés est incontournable lorsque l’on souhaite des couleurs plus intenses et un rendu de qualité. Ce papier a une surface traitée chimiquement dans le but d’éviter que l’encre pénètre dans les fibres. Sa qualité pour l’impression, sa blancheur, son opacité, et sa main varient en fonction des marques de papier mais tous ces aspects rassurent les professionnels. L’étendue de cette gamme, que ce soit en brillant, demi-mat (silk) ou mat, leurs performances en machine, la variété des grammages et des formats, permettent de couvrir la totalité des demandes d’impressions, ce qui fait de ces papiers des supports s’adaptant à énormément de besoins. 

Si vous avez un doute sur le papier le mieux adapté au produit qui vous intéresse, nous sommes là pour vous conseiller grâce à notre connaissance de l’imprimerie.

PEFC qu’est-ce que c’est ?

La majorité des papiers que nous utilisons ont la norme PEFC.

La certification PEFC, Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes, est le Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières. Il s’agit également d’une ONG à but non lucratif fournissant un écolabel. Le PEFC a été créé par des propriétaires forestiers européens en 1999. Il répondait alors à la volonté de certifier les forêts européennes. Le FSC était jugé inadéquat par les professionnels du métier car inapproprié au morcellement et à la petite taille de la forêt européenne. Dans les années 2000, PEFC a ouvert son système de certification hors de la zone européenne, en l’adaptant aux spécificités des forêts des zones nouvellement couvertes (source : Natura-sciences.com).

FSC qu’est-ce que c’est ?

Le FSC, Forest Stewardship Council, est le Conseil de Soutien de la Forêt. Il s’agit d’une ONG internationale à but non lucratif créée en 1993, à la suite du Sommet de la Terre de Rio par le WWF. Son rôle est d’apposer l’écolabel FSC. Celui-ci garantit que le bois utilisé pour la production d’un produit à base de bois respecte la gestion durable des forêts (source : Natura-sciences.com).

Pourquoi il est préférable d’imprimer un fichier PDF plutôt qu’un JPEG ?

Mieux vaut privilégier un fichier PDF plutôt que JPEG car il est fait pour ça ! De plus, le format JPEG compresse votre création lors de l’enregistrement. Par exemple : si vous faites une maquette avec des images JPEG de qualités variables et qu’ensuite vous enregistrez cette maquette en JPEG les images vont perdre de la qualité (des réglages peuvent minimiser ce procédé de compression mais il est préférable d’exporter/enregistrer sous PDF afin d’avoir un fichier correct).

Les débords (ou fonds perdus) c’est quoi ?

Schéma explicatif pour la fonds perdus ou débords

Partie débordante d’une image ou d’un fond par rapport au format fini qui est coupée au moment du façonnage mais qui est nécessaire pour éviter les “bords blancs” après la coupe. Il est fondamental d’inclure ces débords dans le fichier. Voir le schéma ci-contre.

A quoi servent les traits de coupe ?

Ce sont des petites marques horizontales et verticales posées de part et d’autre des angles d’un document, dans l’alignement du format fini. On les ajoute soit sur la maquette, soit au moment de l’export en PDF, cela dépend du logiciel utilisé. Les traits de coupe servent de repères pour l’opération de massicotage sur les documents imprimés.

Qu’est-ce que le CMJN ?

imprimerie de la tour dauphinoise boites d'encre pour impression avec presse offset cyan magenta jaune noir couleur quadrichromie

Pour l’impression, l’idéal est d’avoir un fichier PDF en CMJN, c’est-à-dire en quadrichromie. Le mode colorimétrique utilisé doit être CMJN et non RVB. En effet, les presses d’impression numérique et offset utilisent les 4 couleurs soustractives (cyan, magenta, jaune et noir), alors que le mode RVB (rouge, vert, bleu) est utilisé pour les écrans.

Attention, les images visibles sur votre écran ne sont pas toutes imprimables, notamment celles qui sont très vives, presque fluo. Si vous nous fournissez un fichier en RVB, notre presse va le convertir en CMJN. Cette transformation peut avoir un rendu éloigné de ce que vous avez à l’écran. Il est donc primordial de nous fournir un fichier en CMJN si vous tenez à un rendu précis des couleurs.

Comment faire si je veux reproduire un document que j’ai en papier ?

Si vous avez un document papier que vous souhaitez reproduire, l’imprimerie vous propose plusieurs solutions :

  • scanner de manière très précise votre original pour ensuite l’imprimer, cette méthode peut fonctionner si votre document papier est de très bonne qualité, que la feuille n’a pas été pliée ou abîmée. Cependant, le rendu ne sera pas aussi propre qu’avec la réalisation d’une création graphique.
  • Notre opératrice PAO refait entièrement la maquette à partir de votre original papier. Le rendu est très propre car le fichier sera créé avec les normes d’impression. Si vous avez un document complexe avec des images, il faudra fournir ces images à l’imprimerie ou alors les images seront ressemblantes le plus possible grâce à des banques d’images mais ne seront pas forcément identiques.